Le rôle des grands-parents

L'arrivée d'un petit enfant

Quand on annonce qu'on est devenu grands-parents, les premiers mots sont souvent "alors, on est devenue "mamie" ou "pépé" ? On va raconter des histoires aux enfants ? On va faire des confitures ? On va faire des gâteaux pour ses petits-enfants ?"

Certes... nombreux sont les grands-parents qui font tout cela, ils ont même énormément de travaux pratiques à faire avec leurs petits-enfants, mais ce n'est pas tout !

Sujet dans l'air du temps, le rôle des grands-parents est de plus en plus reconnu comme primordial auprès des enfants, petits-enfants et arrières - petits-enfants.

Leur rôle peut être merveilleux, indispensable, reconnu, interdit et douloureux quelquefois.

 

Un magnifique métier

Etre Grand-parent est un magnifique métier, même s'il est quelquefois à risque. Ils doivent en tout premier lieu, apprendre à marcher sur des oeufs.

" Ces héros, ces équilibristes des relations intrafamiliales, ces jongleurs, ces magiciens, ces inventeurs d'histoires, ces faiseurs de gâteaux d'anniversaire à thèmes, ces grands pères bricoleurs ou jardiniers, ces grands-mamans du mercredi dont on est heureux qu'elles existent." Voici quelques définitions glanées ici ou là.

Outre la force du lien entre les générations, nombreuses sont, pour les Grands-parents, les occasions de solidarité familiale : petites aides - ou grandes aides - au quotidien soulagent les jeunes familles, que ce soit dans les tâches ménagères, ou autres, permettant aux mamans de concilier vie familiale et vie professionnelle : sortie d'école, aide aux devoirs, garde d'enfants, loisirs, maladie de l'enfant ou de la maman... Ils sont souvent dans l'obligation de palier le manque de solutions de garde pour les jeunes enfants ou de le compléter, et sont parfois les bouche-trous des uns et des autres : vacances, dépannages etc..

 

Mais ils sont tellement plus !

Les Grands-parents ont un rôle de transmission de l'histoire familiale, de passage de témoin.

En Afrique on décrit les Anciens comme les «Bibliothèques de la Vie» ? Un dicton dit d'ailleurs que «lorsqu'un Ancien meurt, c'est toute une bibliothèque qui est perdue».

Sans pour autant prendre la place des parents, les grands-parents ont un rôle « d'éducateurs en second » dans l'éducation de leurs petits-enfants. Cette place est particulièrement appréciée des plus jeunes pour lesquels ils sont, et resteront toujours «les racines de la famille», «les passeurs de mémoire», «les transmetteurs de l'histoire et des valeurs familiales», «les gardiens du lien entre les générations».

Les « Nouveaux Grands-parents » veulent comprendre, s'engager, prendre une part active, constructive et créative dans la vie familiale et dans la société. Ils veulent, à leur mesure, favoriser et améliorer le dialogue entre les générations. Ils veulent apporter aux jeunes parents et aux petits-enfants du temps, partager leurs expériences, leurs savoirs, leurs valeurs, telles que tolérance, respect, et enfin, leur offrir de l'amour tout simplement, pour leur faire découvrir un monde heureux, un monde meilleur.

Ils veulent participer activement et jouer à l'avenir « un rôle à développement durable » par des actions concrètes.

 

Rôle capital des grands-parents

Il faut surtout évoquer le rôle précieux qu'ils jouent dans la vie de famille.

Les grands-parents constituent la plus grande garderie du pays

  • Ils aident et soutiennent fréquemment les parents en difficultés
  • Ils sont des acteurs incontournables du soutien à la parentalité
  • Ils constituent les gardiens de l'histoire familiale
  • Ils sont garants du lien qui rattache l'enfant à son histoire et à son environnement, à sa culture
  • Ils sont dépositaires d'une certaine stabilité familiale, un dernier repère d'une identité en mal de racines
  • Ils sont dépositaires d'une qualité de vie souvent perdue
  • Ils peuvent être un « fusible relationnel » dans certaine situations
  • Ils offrent des repères stables aux enfants dans le cadre de difficultés familiales
  • Ils sont des transmetteurs de valeurs familiales.

Les grands-parents ont un rôle capital dans la structuration de la personnalité d'un enfant. Leur apport est bénéfique, sécurisant, stabilisateur dans le développement de l'enfant. En premier lieu, ils lui permettent de se situer et de s'enraciner dans sa lignée familiale, de prendre conscience de lui même par rapport au reste de la famille : ils répondent ainsi à l'un des premiers besoins de l'enfant, celui de savoir d'où il vient pour savoir qui il est. C'est un droit qu'on ne peut ni ne doit lui enlever sous aucun prétexte.

Les grands-parents offrent une relation d'amour différente de celle que leur apportent leurs parents. Détachés de la responsabilité éducative, les grands-parents peuvent participer à leur épanouissement autrement. Complicité, échange d'amour, de tendresse, de savoirs et de connaissance : les liens entre grands-parents et petits-enfants sont riches et irremplaçables.

 

Rupture des liens - conflits

Parcontre, certains grands-parents sont parfois confrontés à des situationsdramatiques lorsque, pour diverses raisons, ils sont privés de leurspetits-enfants et se trouvent dans l'incapacité de jouer le rôle qu'ilsdésireraient avoir auprès d'eux.

Conflitsfamiliaux, divorce ou éloignement géographique, décès d'un parent, ces rupturesprovoquent pour chacun douleur et détresse, parfois insurmontables. Cesconflits sont lourds des souffrances de l'enfant. Ces souffrances touchentaussi bien les adultes que les enfants. La situation est encore plus délicatequand il s'agit de beaux-parents.

Contrairement à la France, les grands-parents n'ont pas de droits de visite à leurs petits enfants. En Suisse,seul l'article 274a du Code Civil Suisse évoque la question : « Dans des circonstances exceptionnelles, le droit d'entretenir des relationspersonnelles peut aussi être accordé à d'autres personnes, enparticulier à des membres de la parenté, à condition que ce soit dans l'intérêt de l'enfant ».L'Ecole des Grands-parents peut vous renseigner surce sujet.

Cesfractures pénalisent les grands-parents et privent les petits-enfants de leurs racines et des liens affectifsauxquels ils ont droit. La Déclaration des droits relative à l'enfant l'évoque.Il est alors pris en otage entre les belligérants, il est amené ainsi à vivreun conflit de loyauté douloureux et destructeur.

« Sans racines aucun arbre ne tient debout ».

Le Groupe Etre Grands-parents... aujourd'hui est là pour accompagner vos souffrances.


 

Emission en vidéo sur le thème des grands-parents "Si tu savais" animée par Anne Carrard avec la participation de Mme Norah Lambelet Krafft, à visionner sur

http://becurioustv.com/fr/show/situsavais/episode/les-grand-parents


 
 
 
Etre Grands-Parents...
aujourd'hui

Place de la Riponne 5
1005 Lausanne

Tél. 021 311 13 39
egplausanne@bluewin.ch